Comment en suis-je venu à la Généalogie ?

La Généalogie est pour moi une véritable passion, tout comme mon autre passion dont j’ai fait mon métier : la Magie et le Mentalisme. Alors me direz-vous pourquoi cette passion qui accapare très régulièrement une partie de mon temps depuis de si nombreuses années.

L’histoire est en fait assez simple. Lorsque j’étais enfant, au début des années 60, j’entendais souvent mon père et mon grand-père parler de la Vallée d’Aoste et de Torgnon, qui est le village valdôtain d’où est originaire ma famille paternelle, les GARIN. J’ai également de très bons souvenirs de vacances passées en Vallée d’Aoste, à Torgnon, avec mon cousin Lauro, l’oncle Adolphe qui m’amenait promener dans la montagne sur le dos de son mulet, l’oncle Joseph qui était aveugle de naissance, qui passait une partie de ses après-midi assis sur la grosse pierre située près du fenil à l’ombre d’un grand arbre, la tante Olga…. Mais bon je m’égare et ce n’est pas le sujet de cet article.

Donc, pour en revenir à comment j’en suis venu à la généalogie, en 1973, mon grand-père est décédé et, quelques jours après l’enterrement, mon père, qui débarrassait l’appartement qu’avait habité mon grand-père, revient à la maison avec un grand carton de « vieilleries à jeter aux ordures » d’après les propres termes qu’il employa alors. Sur le dessus du carton, je me rappelle qu’il y avait un vieux livre en piteux état et recouvert de poussière, sur la couverture duquel on pouvait lire  simplement ces sept lettres T O R G N O N . Tout de suite mon attention fut attirée par ce nom de Torgnon qui était le village d’origine de la famille dont j’avais entendu parler si souvent. Je ne pus m’empêcher de le prendre et de le feuilleter. Il y était question de l’origine du village, des ruisseaux qui parcouraient la commune, du nom des différents ecclésiastiques qui se succédèrent dans le village depuis les années 1600. Au fil des pages, je voyais apparaitre à plusieurs reprises des religieux portant le patronyme de GARIN. Puis, un chapitre complet était consacré aux principales familles du village et je découvris alors que la famille GARIN en faisait partie, qu’elle figurait déjà sur des documents de Torgnon en 1400 et qu’elle avait donné plusieurs personnages « importants », dont trois générations de Notaires entre 1560 et 1650.

Ma curiosité fut piquée au vif et brusquement, je voulais en savoir plus sur ces différents GARIN, s’ils faisaient partie de ma famille, et de quelle manière. Je ne savais pas encore comment j’allais m’y prendre (à cette époque, la généalogie n’était pas aussi en vogue et développée qu’elle ne l’est de nos jours et il n’était pas aussi simple de trouver les bonnes informations pour se lancer dans des recherches généalogiques en évitant les différents écueils qui se présentent fatalement au généalogiste débutant, il n’y avait ni internet, ni autant d’ouvrages, de revues et d’associations consacrées à la généalogie qu’aujourd’hui, ce qui fera d’ailleurs l’objet de mon prochain article), mais il fallait que je sache qui étaient tous ces GARIN dont il était question dans le livre. Aussi, je demandais de garder le livre. Lui qui, d’habitude semblait si attaché à Torgnon, aussi surprenant que cela puisse paraître, refusa tout net. Il voulut reprendre le livre pour le jeter avec les autres affaires et ce n’est que grâce à l’intervention de ma mère que j’ai pu conserver ce livre si précieux à mes yeux.

Inutile de dire que les jours qui suivirent, je passais des heures et des heures à lire et relire les pages de ce livre, jusqu’à en connaître par cœur certains passages consacrés aux GARIN. Je n’avais qu’une hâte, c’est de me lancer dans mes premières recherches, ce qui n’a pas toujours été très simple et que je vous raconterai dans un prochain article. Dans l’article qui devrait en principe paraître le 15 Juillet, je vous parlerai de la Langue française en Vallée d’Aoste.

Patrick GARIN

1er Juillet 2018

2 commentaires sur “Comment en suis-je venu à la Généalogie ?

  1. Bonjour, Comme vous je recherche une généalogie, GAL descendants de Jean Baptiste GAL et de Marie Joséphine GAL, dont Charles Emmanuel né le 18/8/1811 à Torgnon, marié en France, auriez vous étudié ses frères et sœurs et leur descendance?…
    Je fais partie du CEGFC (Franche Comté) n°585 depuis 1980.
    Pourriez vous m’aider?
    Martine BELLAGUE 73 rue de la république 39110 SALINS LES BAINS Tel 03 84 37 92 88.

    J'aime

    1. Bonjour Martine et tout d’abord MERCI de venir consulter mon blog, cela m’encourage car parfois j’ai l’impression de « travailler » pour rien …. Je ne vais malheureusement pas pouvoir vous aider beaucoup au sujet de vos GAL, qui sont bien de Torgnon. En effet je n’ai pas relevé dans mes dossiers le couple Jean Baptiste GAL / Marie Joséphine GAL.

      Après consultation de mes différents dossiers, j’ai trouvé deux Jean Baptiste GAL et deux Marie Josephe (Joséphine) GAL qui pourraient « correspondre » par contre je ne peux malheureusement pas vous dire si ce sont les bons et qui a épousé qui ?

      J’ai un Jean Baptiste GAL Né à Torgnon le 8 Août 1767, fils de Jacques GAL et de Marie CORGNIER (une autre famille de Torgnon).

      J’ai un autre Jean Baptiste GAL Né à Torgnon le 27 Octobre 1777, fils de Jean François GAL et de Marie Cécile GORRET (il y a des GORRET à Torgnon mais cette famille est originaire du village voisin de Valtournenche).

      Pour les Marie Joséphine GAL, j’en ai une Née à Torgnon le 27 Mars 1774, soeur du Jean Baptiste GAL né à Torgnon en 1767.

      J’en ai une deuxième, née à Torgnon le 23 Février 1771, fiille de Jean Pantaléon GAL (je n’ai malheureusement pas le nom de la mère…).

      Voilà malheureusement les seuls éléments en ma possession concernant des Jean Baptiste et Marie Joséphine GAL pouvant correspondre. Par contre, si jamais vous réussissez à déterminer lesquels sont « vos » deux ancêtres, alors je serais sans doute en mesure de vous aider ayant également des fiches sur les frères et soeurs et sur les ascendants de ceux cités plus haut. Vraiment désolé de ne pouvoir vous aider plus…. Mais peut-être qu’un autre lecteur sera en mesure de le faire. Très cordialement.

      Patrick GARIN

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s